Sous-rubrique: accueil ACTU, Brèves

Cardiff lights.

From red to green to red to…

Read the conditions carefully.

Sous-rubrique: accueil ACTU, Brèves




Ce livret [auto-produit] retrace en pointillé
les contours d’une marge
qui s’étend sur dix années:
dessins, notes,
photographies.

Démarche ellipsoïdale, détour.
Au centre, il y un écheveau narratif: du fil à la pleine matière; au centre, il y a des vidéos, des modules interactifs, des performances. Du geste et de la parole.

n/a Abréviation de locution anglaise pouvant signifier: non applicable (not applicable), non disponible (not available), sans réponse (no answer).
Ce livret n'est pas un objet innovant. C'est une succession de pages matériellement planes. Et même parfois, blanches. Un luxe.

Disponible sur Lulu.com: n/a par Srédérune Fantique. Env. 15 euros. Voir également: "un ange passe"

Sous-rubrique: ROMANCÉES, VIDÉOS
Cliquez pour lancer la vidéo - f santune


Vidéo
2 min 30 sec.

Conception/réalisation:
Srédérune Fantique
Extraits musicaux (Creative Commons):
« We Always Thought the Future Would Be Kind of Fun » by Chris Zabriskie (http://chriszabriskie.com)


Une histoire de symétrie.

A story about symmetry.

Sous-rubrique: accueil ACTU, Brèves

un ange passe par Srederune Fantique



En 2009, je retrouvai une amie perdue de vue depuis le lycée.
Lors de notre seconde rencontre,
elle exhuma une série de textes que j’avais écrits autour de nos 18 ans.
Elle les avait pieusement conservés dans une pochette de carton.
En 2009, fraîchement divorcée, mon amie cherchait des réponses.
Ne (me) doutant de rien, pour elle, j’écrirai « Un ange passe », mi-sarcastique, mi-fielleux.
Une mauvaise nouvelle.
Je n’ai de nouveau plus de contact avec cette femme. Me reste le texte.

Trop médiocre pour survivre en tant que tel, j’en ai fait une image à déchiffrer.
Elle sera intégrée au livret auto-produit que je prépare sur lulu.com

Téléchaerger le fichier .pdf:
Un ange passe en .pdf

Voir également:
« n/a »

Sous-rubrique: accueil ACTU, Brèves, Captures d'écran en cours


2e opus. Capture d’un nouvel écran de travail.

Sous-rubrique: ROMANCÉES, VIDÉOS
Cliquez pour lancer la vidéo ab_sourde  - f santune


Vidéo
3 min 05 sec.
Conception/réalisation : frederique santune
Musique : Ramuntcho Matta

… comment résumer ce qui peut prendre toute une vie ?
À chaque choix correspond un nouveau canevas, une nouvelle grille de lecture.



Après avoir cliqué sur l’image, l’affichage de la vidéo peut prendre quelques secondes:
soyez patient !

Sous-rubrique: Tableaux_a_jouer

cliquer sur l'image pour ouvrir le module
Cliquer sur l’image pour ouvrir le module

Quand rien ne va, il est conseillé de faire un dessin.
Et quand le dessin ne va pas ?




F.A.Q. (au moins deux fois):

    — Mais pourquoi l’interrupteur ?!

    Pourquoi la représentation d’un bouton analogique plutôt qu’un « glisser-déposer » appliqué directement sur l’objet de votre attention, pourquoi cet intermédiaire ?… Pour mettre en lumière le potentiel du visuel: la distanciation permet, parfois, souvent, de considérer les choses sous un autre angle.
    Il s’agit d’une mise-en-scène interactive; elle est réduite au minimum mais impose sa propre temporalité, son rythme, le temps de son mécanisme: il ne s’agit pas d’un jeu en ligne où il faudrait à la fois occuper la main et l’œil du joueur, mobiliser son attention vers le « toujours plus ».

    — J’aime bien les jeux en ligne…

    Moi aussi mais je préfère les interrupteurs.

Sous-rubrique: ANECDOTIQUES, VIDÉOS
Cliquez pour lancer la vidéo shouldibeangry.  - f santune



Vidéo
1 min. 12 sec.
Conception/réalisation : f.Santune


Avez-vous déjà vu charger un éléphant ? Non, moi non plus,
mais je n’aimerais pas être sur la piste quand l’un d’eux, à la faveur d’un synchronisme connu de lui seul, s’y décidera.

Sous-rubrique: Tableaux_a_telecharger

carte 2009


Une petite animation à télécharger (15 Mo):

Qui n’a jamais souhaité empêcher le temps de s’écouler ?
Et si le fleuve d’Héraclite avait été interactif ?

story_backward

Quelques bouts de code bien bien utiles :
Initiation Processing
hyperbate.com/dernier
Bibliothèque Ess (captation son)
ecole-art-aix
Vidéo basique

Processing.org

Pour le protocole: le code l’animation est visible ici

Sous-rubrique: DÉCONSTRUITES, VIDÉOS

Vidéo
1 min. 42 sec.
Conception/réalisation : f.Santune
Musique originale : Ampersand
Remerciements : G. L.
D’après une lecture de « Éloge de la fuite » Henri Laborit [à la corercition, l’individu répond par la violence, la pathologie ou l’imaginaire].

FR

Deux trajectoires organiques tendent vers un même point.
Ce n’est pas une course, ce n’est pas une fuite, c’est une chasse aux trésors perpétuelle.

EN

Two organic trajectories are tending to the same point : it is not a race nor an escape, it is a perpetual game instead.

Maj (03062009)

Le seul amour qui soit vraiment humain, c’est un amour imaginaire, c’est celui après lequel on court sa vie durant, qui trouve généralement son origine dans l’être aimé, mais qui n’en aura bientôt plus la taille ni la forme palpable, ni la voix, pour devenir une véritable création, une image sans réalité. Alors, il ne faut surtout pas essayer de faire coïncider cette image avec l’être qui lui a donné naissance, qui lui n’est qu’un pauvre homme ou qu’une pauvre femme, qui a fort à faire avec son inconscient.
C’est avec cet amour-là qu’il faut se gratifier, avec ce que l’on croit être et ce qui n’est pas, avec le désir et non avec la connaissance

Éloge de la fuite
1976
L’amour
ISBN 978-2-07-032283
p25

Sous-rubrique: DÉCONSTRUITES, VIDÉOS
Cliquez pour lancer la vidéo Cache-cache - frederique santune

Vidéo
2 min. 30 sec.
Conception/réalisation : f.Santune
Extraits musicaux : Live in Tokyo – vol. 3 – me 2 you
Ramuntcho Matta et Mama!Milk / Hiroko Komiya

Cela s’appelle C. a. c. h. e. -. c. a. c. h. e. et reprend les thèmes de l’impalpable, du passage, du « trans-« quelque-chose.
Au début de ce projet, un livret typographique, un carnet-objet, conçu en 2002, pour le plaisir des lignes, qui, au fil des pages, grilles et blancs superposés, laissait apparaitre des mots tels que transparent, invisible, insoupçonné, silencieux pour aboutir, le livre refermé, à Passe-muraille.

Cette vidéo est une extrapolation de cette « poésie tactile ».

C. a. c. h. e. -. c. a. c. h. e. est distribué par Icewhole.

Sous-rubrique: DÉCONSTRUITES, VIDÉOS

Vidéo
3 min. 42 sec.
Conception/réalisation : f.Santune
Design sonore : l.Benart

B. a. s. e. m. e. n. t. est le récit d’un récit où l’enchevêtrement des images a remplacé la collision des mots.
B. a. s. e. m. e. n. t. égrene les lieux, les époques et reconstitue la trame palpable d’un personnage qui s’imagine au grè des énergies rencontrées.

« Une aventure se raconte :
le corps versatile a pris, tour à tour, la forme de l’Angoisse et celle du Désir .
Le corps a voyagé, traversé le temps, il s’est chargé d’émotions, il a franchi les Murailles Intérieures, fardeau, étendard, outils, reflet, le corps versatile s’est dissous au grand jour. »

EN
Basement is a narrative of a narrative or mesh of images replacing the collision of words.Basement suggests the places, the times and reconstructs the palpable framework of a character who freely imagines encountered energies.

Sous-rubrique: PARLÉES, VIDÉOS

Vidéo
1 min.
Conception/réalisation : f.Santune
Voix/design sonore : f.Santune

L’ombre, le vent, les nuages sont d’insaisissables éléments qui pourtant donnent à notre quotidien sa texture, son motif et son rythme.
Entre souvenirs d’enfance et implications présentes, P. propose une mise en exergue de l’intangible

Sous-rubrique: PARLÉES, VIDÉOS

Vidéo
35 sec.
Conception/réalisation : f.Santune
Voix : f.Santune

La signalisation urbaine offre un support narratif.
Plus qu’un code visuel rassurant (sécuritaire); elle est une distraction assez puissante pour oublier les dangers d’un trajet anodin, crépusculaire, pour une jeune femme seule.
Elle déracine le quotidien, enjolive le chemin de l’école.

Sous-rubrique: Tableaux_a_jouer

Rapporter par frederique santune
Avant de cliquer sur l’image, veuillez télécharger le lecteur Shockwave Director ici

Narration interactive
[4.1 Mo]

10h30. Vendredi 31 octobre 199…,
nous nous réunissons derrière le grand bâtiment pour lancer un œuf.

Traquer l’indice visuel, chercher à comprendre où se situe
l’événement, forcément disproportionné, sans toutefois résoudre la moindre énigme.

Juste assez d’images pour saisir une ambiance, exercer l’imagination.

story_rapporter

Sous-rubrique: Tableaux_a_jouer

Poesie tactile par frederique santune
Avant de cliquer sur l’image, veuillez télécharger le lecteur Shockwave Director ici

D’après une sentence de G. Stein
[128 ko]

La boucle, séquence sommaire, réflexive, est aussi l’une des structures
récurrentes de la programmation informatique parce qu’elle ménage
la succession d’événements tout en conservant le rythme de progression de l’interacteur.

Quant elle s’applique au texte, elle permet à l’écriture d’être à la fois
sentence pleinement signifiante et élément graphique, voire objet de navigation.

Avec pour matériau la Geneva – police par défaut de certains ordinateurs,
ce tableau se construit autour d’une phrase clé de Gertrude Stein.

Support d’informations, cette boucle, lorsqu’elle est multiple,
invite l’œil et la main à un autre sens de (la) lecture.






story_stein

Sous-rubrique: Tableaux_a_jouer

Un instant donné par frederique santune
Avant de cliquer sur l’image, veuillez télécharger le lecteur Shockwave Director ici


Narration et vidéo
[1.8 Mo]

Le pli est une habitude venue discrètement s’instaurer au cœur d’un rituel mécanique.
Il pare l’action d’innocuité.

Le geste répété perd la portée dramatique de sa finalité ; il semble s’effacer
mais l’événement, anodin, chiffoné, le recèle encore…

Mettre à plat cet instant donné, c’est dessiner une nouvelle topologie de la Mémoire au quotidien.

Dans ce tableau interactif,
il s’agit de révéler boucles sonores et visuelles par déplacement du curseur.



story_un_instant

Sous-rubrique: DÉCONSTRUITES, VIDÉOS

Vidéo
1 min.
Conception/réalisation : f.Santune
Design sonore : l.Benart

Le souvenir est un scénario secret qui perd au fil du temps en précision ce qu’il gagne en subjectivité.

Le flux d’émotions soulevé par la rencontre fortuite avec notre mémoire, vif et récurrent, fait de nous les marionettes d’une petite musique intérieure.