Vidéo
1 min. 42 sec.
Conception/réalisation : f.Santune
Musique originale : Ampersand
Remerciements : G. L.
D’après une lecture de « Éloge de la fuite » Henri Laborit [à la corercition, l’individu répond par la violence, la pathologie ou l’imaginaire].

FR

Deux trajectoires organiques tendent vers un même point.
Ce n’est pas une course, ce n’est pas une fuite, c’est une chasse aux trésors perpétuelle.

EN

Two organic trajectories are tending to the same point : it is not a race nor an escape, it is a perpetual game instead.

Maj (03062009)

Le seul amour qui soit vraiment humain, c’est un amour imaginaire, c’est celui après lequel on court sa vie durant, qui trouve généralement son origine dans l’être aimé, mais qui n’en aura bientôt plus la taille ni la forme palpable, ni la voix, pour devenir une véritable création, une image sans réalité. Alors, il ne faut surtout pas essayer de faire coïncider cette image avec l’être qui lui a donné naissance, qui lui n’est qu’un pauvre homme ou qu’une pauvre femme, qui a fort à faire avec son inconscient.
C’est avec cet amour-là qu’il faut se gratifier, avec ce que l’on croit être et ce qui n’est pas, avec le désir et non avec la connaissance

Éloge de la fuite
1976
L’amour
ISBN 978-2-07-032283
p25

Une réponse à “Asymptote”

  1. […] vidéo “Asymptote” a été sélectionnée pour l’édition “STRANGE […]